Les familles SEGUIN et MONTGOLFIER

  • PDF
  • Imprimer
  • Envoyer

Les familles SEGUIN et MONTGOLFIER

Le Colombier est la maison familiale des SEGUIN.
Marc SEGUIN inventait et Camille SEGUIN gérait et développait.

C'est au Colombier que les archives des entreprises SEGUIN étaient stockées.
Michel COTTE (ouvrage précédemment cité) écrit :


"LES ORIGINES ET L’IMPORTANCE DU FONDS

Le fonds Seguin des Archives Départementales de l’Ardèche a été déposé par M.Stanislas Seguin d’Annonay, le descendant direct de Camille Seguin. Ce dernier exerçait le rôle d’administrateur principal des activités industrielles et commerciales de la famille, pour lesquelles il prit la relève de son père, Marc-François, aux environs de 1820. A ce titre, il supervisa les écritures de La Maison , et en assura l’archivage pendant une grande partie de sa vie.

C’est dans un état proche de leur rangement initial du XIXè siècle, dans la maison familiale du Colombier, que MM. Pierre Costabel, Maurice Daumas, et Charles C. Gillispie eurent le rare privilège de découvrir les archives industrielles des frères Seguin, à la fin des années 1970. Maurice Daumas jugeait ce fonds décisif pour un approfondissement de notre compréhension des mécanismes d’industrialisation en France. Il entreprit une étude qui fut malheureusement interrompue par la maladie. Le professeur Gillepsie l’utilisa pour ajouter à son ouvrage sur les frères Montgolfier un chapitre sur Marc Seguin, donnant une première idée de la richesse du fonds. Il fut ensuite déposé aux Archives départementales de l’Ardèche, afin d’en faciliter la consultation par les historiens, où il est répertorié sous la cote 41 J des fonds privés. Son classement posa toutefois de notables problèmes pratiques par la complexité de nombreuses liasses de documents. Il fut utilisé pour le bicentenaire de la naissance de Marc Seguin, en 1986. Mademoiselle Marie Hélène Reynaud en publia de nombreux extraits dans son livre. Madame Juliette Thiébaud coordonna une exposition de documents originaux sur les points suspendus, à Tournon, à la même époque.

Près de 400 dossiers sont répertoriés, dont certains fort volumineux. Ils proviennent pour l’essentiel des archives des entreprises des cinq frères Seguin d’Annonay, entre 1806 et 1840, en particulier de Seguin et Cie, puis de Seguin Frères. Quelques pièces sont plus anciennes, d’autres touchent aux activités industrielles et aux affaires tardives de la famille, jusqu’au début de XXème siècle.

Le fonds contient des éléments que nous pouvons regrouper suivant deux logiques : celle de leur nature archivistique ou celle des thèmes industriels et techniques.

Marc et Camille SEGUIN

CHRONOLOGIE DE LA VIE DE MARC SEGUIN ET DES ACTIVITES INDUSTRIELLES DE SA FAMILLE (la génération de Marc est prise comme référence)


La vie de Marc SEGUIN

- 20 avril 1786 : naissance de Marc Seguin à Annonay (Ardèche)
- Education familiale
- vers 1796 : Ecole du père Gros dans les environs d’Annonay
- 1798 : Joseph Montgolfier démonstrateur au Conservatoire
- 1799-1803 : Education secondaire à Paris (collège Ste Barbe) fréquentation de son grand oncle Joseph Montgolfier.
- 1803 : retour à Annonay, travail à la boutique paternelle
- à partir de 1803 : programme d’autoformation
- vers : 1806 : début des voyages de commerce pour Marc.
- 1810 : mort de Joseph Montgolfier
- 1813 : mariage avec Augustine Duret
- 1814 : création du laboratoire de chimie.
… .
- 1821-1822 : premières réflexions sur le pont suspendu, passerelle de la Cance, projet de Tournon sur le Rhône.
- 1825 : projet de machine à vapeur H.P. 3 cylindres pour bateau
- 1826 : étude sur le tracé du chemin de fer

- 1827 : fabrication et essai de la chaudière tubulaire.
- 1828 : 1er brevet sur la chaudière tubulaire

- 1830-31 : 1ère exploitation ferroviaire par les locomotives Seguin
- 1833 : Marc Seguin, directeur de la ligne St Etienne-Lyon
- ….
- 1835 : brevet de perfectionnement des ponts suspendus.
- 1836-1840 : construction du chemin de fer du Paris-Versailles, rive gauche.
……
- 1852-1853 : aide au lancement du « Cosmos », hebdomadaire scientifique, par l’abbé Moigno, puis rachat
- 1859 : installation à Varagnes, réalisation d’un atelier de mécanique, d’une serre, d’un laboratoire de chimie et d’un observatoire d’astronomie
- 1859-1867 : série d’études de sciences physiques élargies à de nouveaux sujets, toujours dans une perspective newtonienne
… ..
- 24 février 1875 : décès de Marc Seguin à Annonay


Les entreprises industrielles de la Famille


- 1786 : la boutique de draps est gérée par le grand-père
… ..

- 1804 : construction de la papeterie de St Marcel à Annonay.

- 1814 : Camille remplace Marc pour les voyages de commerce.

- 1820 : début de production des postes (feutres de papeterie).
- 1825 : création de la société en commandite du halage à la vapeur sur le Rhône : 2ème brevet du halage à la vapeur
- 1826 : Adjudication du chemin de fer de St Etienne à Lyon. Vastes projets spéculatifs le long de la voie ferrée. Ouverture du chantier naval d’Andance.
… ..
- 1829 : société de la gare d’eau de Givors
construction d’intérêts houillers à St Etienne en constitution
Projet de route de Givors à Vienne.
… .
- 1834 : Exploitation intensive de la ligne.
Camille, Paul et Charles créent « Seguin frères », société familiale de ponts suspendus et de travaux publics

- 1834-1840 : « Seguin frères » construit de nombreux ponts suspendus en France, également en Italie et en Espagne ; effectue des travaux portuaires, des digues, des routes ; c’est aussi un bureau d’études techniques et d’affaires à Paris.

Mise à jour le Mercredi, 19 Octobre 2011 17:41

 

Fan de la Fondation Colombier

Galerie photo

Free Joomla Templates by JoomlaShine.com